Ma découverte de la ville d’Helsinki a été au premier abord quelque peu déconcertante (comme toute nouvelle découverte d’ailleurs) mais très vite j’ai particulièrement apprécié cette ville. Voilà pourquoi… Bien qu’étant élevée à la campagne, il est vrai que je ne suis pas très « friande » de tout ce qui touche à la nature. Je peux gérer le temps d’un week-end et très vite je retourne au monde urbain où je retrouve tous mes repères ! Je crois surtout que dame Nature me fait un peu peur. Je la trouve particulièrement puissante et maligne et rien que pour ça je la respecte. Oui mais voilà, en Finlande la nature est PARTOUT ! Heureusement pour moi, cette nature est plutôt sympa, en tout cas en été (à part les super moustiques à toutes épreuves… Je ne m’avancerai pas sur l’hiver plutôt rigoureux). Lacs, forêts, verdure, rochers, lumière du soleil : tout est là, brut mais pas agressif, calme et paisible. Ce qui est le plus frappant quand on arrive à Helsinki c’est cette nature qui est toujours présente, même en plein centre-ville. Cela donne l’impression non pas qu’on a choisi de mettre tel ou tel point de verdure ici ou là mais au contraire que c’est bien la nature qui est dans son droit et que celle-ci abrite la ville. Rien que pour ça Helsinki est une ville très agréable : animée mais reposante. Et les finlandais sont à l’image de leur pays : « cool » (grâce à une bonne dose de philosophie) ! Jamais je n’ai trouvé la ville agressive ou les gens pressés : « Ça n’avance pas ? Attendons et réglons le problème sans s’énerver ». Deux minutes après tout rentre dans l’ordre et sans avoir hausser le ton ! Pas de cris ou de klaxons. Juste le bruit des gens qui marchent ou qui parlent et des voitures qui roulent tranquillement.

Le centre-ville d’Helsinki est surtout ponctué de nombreux bâtiments style art nouveau (comme la gare centrale, qui réserve une arrivée magique avec son grand hall) ou d’autres dans un style plus romantique. Mais bien évidemment c’est l’influence d’Alvar Aalto qui est omniprésente. Il a réalisé un grand nombre de bâtiments dispersés un peu partout dans la ville. Quant aux quartiers autour d’Helsinki, on y trouve toujours de superbes maisons en bois toujours bien fleuries, ponctués de nouvelles résidences simples et fonctionnelles, pour certaines fabriquées en briques rouges.

+ La gare centrale d’Helsinki, « porte d’entrée » dans la ville, majestueuse avec ses superbes lustres dans le hall et les deux paires de statues, sculptées par Emil Wikström, tenant des globes lumineux de part et d’autre de l’entrée principale.

+ Immeubles dans les quartiers historiques de la ville, près du port. Pour se détendre (encore plus…) un petit tour dans les nombreux cafés et restaurants qui bordent la côte de la ville ou les différentes petites îles. Ici, le café Ursula permet de respirer le bon air iodé de la mer Baltique tout en dégustant un korvapuusti (petits pains à la cannelle et à la cardamome).

Une rue « traditionnelle » à Helsinki. Certaines façades d’immeubles sont animées de bow window.

+ Souvent des oies sauvages se baladent dans les nombreux parcs de la ville. En banlieue d’Helsinki, la nature est le maître mot !

Crédits photos : Mélanie Cotton – Abracadabra; Visitfinland.com